Le blog Choisir un matelas

Quel type de matelas choisir quand on est allergique ?

Lorsque l’on est allergique, choisir le bon matelas est essentiel pour assurer un sommeil paisible et sans symptômes indésirables. Les allergies peuvent être déclenchées par différents allergènes tels que les acariens, les moisissures ou les pollens, qui peuvent se retrouver dans notre literie. Heureusement, il existe des solutions pour minimiser l’exposition à ces allergènes et favoriser un environnement de sommeil plus sain. Dans cet article, nous aborderons les points clés à prendre en compte pour choisir un matelas adapté aux personnes allergiques.

L’aération, le point clé !

Bien aérer sa literie est une mesure essentielle pour les personnes allergiques : il faut absolument intégrer ce geste à sa routine, été comme hiver. Une aération régulière et longue permet d’éliminer l’humidité qui peut s’accumuler à l’intérieur du matelas, mais aussi dans votre oreiller ou votre nouvelle couette. Cette bonne habitude agit très efficacement pour limiter le développement des allergènes, acariens et moisissures.

Pour favoriser l’aération du matelas, il est recommandé de le laisser respirer au maximum, en retirant tout le textile de literie (housse, drap, couette) : vous permettez à l’air de circuler librement et à tous les tissus de sécher. 

Bien choisir le garnissage du matelas

Le garnissage, c’est la partie supérieure du matelas, celle qui est entre l’âme (le cœur du matelas) et le coutil (son enveloppe extérieure). C’est le garnissage qui assure l’accueil du matelas, c’est-à-dire le type de confort que l’on ressent en s’allongeant dessus. Dans les faits, un garnissage très épais (>30 mm), a priori visant le moelleux, peut restreindre la bonne aération du matelas. En optant pour un matelas avec un garnissage moins épais, vous favorisez une meilleure circulation de l’air et ainsi une réduction des risques d’allergies.

Garnissage : privilégiez les fibres synthétiques 

De même, les fibres synthétiques ont l’avantage de mieux résister à l’humidité que les fibres naturelles. En effet, les fibres naturelles les plus répandues – le coton, la laine – ont tendance à retenir l’humidité, ce qui peut créer un environnement propice à la prolifération des allergènes. En choisissant un matelas avec un garnissage à base de fibres synthétiques, vous créez un environnement moins favorable aux acariens. 

Bon à savoir : certains matelas ont recours à de nouveaux matériaux naturels – le bambou, la fibre de coco – qui sont, eux aussi, anti-acariens, antibactériens et antifongiques. C’est une solution intéressante lorsqu’on souhaite une solution à la fois naturelle et anti-allergique.

Matelas en latex : pour sa structure aérée

Un matelas en latex, qu’il soit naturel ou synthétique, est un matériau recommandé pour les personnes sensibles aux allergies en raison de sa structure aérée. Le latex est à la fois dense et alvéolé : il est naturellement antibactérien. En choisissant un matelas en latex de qualité, vous pouvez bénéficier d’un environnement de sommeil plus sain, tout en réduisant les risques d’allergies.

Notre conseil : un matelas en latex est un produit au confort très typé, qui ne convient pas à tout le monde. Si vous ne connaissez pas cette technologie, prenez le temps de faire un ou plusieurs essais en magasin avant de vous décider. 

Matelas à ressort : moins performant en cas d’allergie

Du fait de leur constitution, les matelas à ressort sont structurellement moins favorables aux personnes allergiques. D’une part, ils sont peu denses, il y a de l’air entre les ressorts. Les acariens ont donc la possibilité de pénétrer plus facilement à l’intérieur du matelas et de s’y installer. D’autre part, la plupart de ces modèles disposent en effet d’une couche de feutre qui est placée entre les ressorts et le garnissage. Cette couche est à même de freiner l’évacuation de l’humidité, ce qui peut favoriser le développement d’allergènes. Si vous êtes sensible aux allergènes, il peut être préférable d’éviter ce type de matelas, pourtant très performants sur de nombreux plans.

Notre conseil : si votre literie actuelle est composée d’un matelas à ressorts et que vous êtes sensibles aux allergies, optez dès maintenant pour une housse antiacarienne. Cela vous permettra de réduire les allergènes en attendant de changer votre matelas.

Matelas en mousse : l’outsider !

Les matelas en mousse polyuréthane (dite mousse froide) ou ceux en mousse à mémoire de forme (mousse viscoélastique) offrent tous deux une bonne aération, ce qui les rend généralement bien adaptés en cas d’allergies. Si les matelas en mousse à mémoire de forme sont réputés pour le confort qu’ils apportent, il est important de vérifier les autres matériaux qui sont utilisés dans leur composition – la mousse à mémoire de forme ne constitue qu’une partie du garnissage. Dès lors, les matelas qui combinent mousse froide et mousse à mémoire de forme représentent une solution hypoallergénique très efficace. L’offre est extrêmement large, tout comme la fourchette de tarifs : pensez à essayer et à comparer.

Routine anti-allergie : les règles à ne pas négliger

En suivant ces conseils très simples, vous allez maximiser l’hygiène de votre chambre et de votre literie et lutter contre le développement des acariens. 

  • Les acariens raffolent de l’humidité. Aérez votre chambre une fois par jour minimum 30 minutes, été comme hiver. Retirez la couette et les draps afin d’évacuer plus rapidement l’humidité de votre lit.
  • Ne chauffez pas trop votre chambre. La température idéale d’une chambre à coucher se situe vers 18°.
  • Lavez régulièrement vos draps, votre housse de couette et de matelas à 60°.
  • Évitez la moquette ou les tapis dans votre chambre.
  • Faites laver votre couette par un professionnel au moins une fois par an.
  • Nettoyez votre literie avec un aspirateur doté d’un filtre à haute efficacité afin de tuer les acariens.

En conclusion, choisir le bon matelas est essentiel pour les personnes allergiques. L’aération est un point clé à considérer, et vous pouvez favoriser une meilleure circulation de l’air en suivant les solutions proposées : aérer chaque jour, éviter un garnissage trop épais, bien choisir les matériaux utilisés pour le garnissage ainsi que la technologie du matelas. 

En prenant en compte ces conseils, vous pouvez créer un environnement de sommeil plus sain, propice à un repos réparateur et exempt de symptômes allergiques.