Le blog

Comment choisir sa couette

Le guide des professionnels pour bien choisir votre nouvelle couette

Le sommeil est l’un des besoins les plus vitaux de l’être humain. Chaque soir, nous trouvons refuge dans notre lit, pour profiter d’une nuit sereine et réparatrice. Mais saviez-vous que la qualité de votre sommeil est influencée par le type de couette que vous utilisez ? Du type de garnissage au matériau utilisé pour l’enveloppe, chaque détail compte pour bien choisir sa nouvelle couette !

Dans les paragraphes suivants, nous explorons chacun des éléments à prendre en compte pour sélectionner la couette la mieux adaptée à vos besoins. Puis nous partageons nos conseils pratiques pour l’entretien et le nettoyage, afin que votre nouvelle couette reste dans un état optimal le plus longtemps possible.

Plongez dans ce guide et découvrez comment transformer votre expérience de sommeil en une véritable évasion nocturne.

Quelles dimensions de couette pour mon lit ?

Il est essentiel de bien choisir la taille de sa couette. Elle doit être en adéquation avec les dimensions de votre lit pour vous assurer un confort optimal pendant votre sommeil. Une couette trop petite pourrait vous laisser exposé au froid, tandis qu’une trop grande pourrait s’avérer encombrante.

Vérifiez la taille de votre literie

Il existe plusieurs tailles de couettes sur le marché, adaptées aux différents standards de taille de lit. Avant de choisir la taille de votre couette, vérifiez la taille de votre lit.

  • Lit simple 1 personne (enfant ou adulte) : plusieurs tailles coexistent. Il importe de choisir en fonction de la morphologie du dormeur et de la taille de la chambre, entre 80cm ou 90 cm de large, et 190 ou 200cm de longueur. Il existe également une offre de literie au format élargi, en 120cm de large.
  • Lit double standard : la largeur standard d’un lit double est de 140cm ; sa longueur peut être de 190 ou 200cm.
  • Lit Queen Size : ce lit grand format devient la norme. Il mesure 160 cm de large pour 200cm de longueur
  • Lit King Size : c’est la literie taille XXL, en 180cm de large pour 200cm de longueur. L’appellation King Size s’applique également à des matelas de 200cm de large, une dimension qui reste peu fréquente sur le marché français.

couette Pyrenex 2023

Choisir la taille de la couette en fonction du lit

Le choix de la taille de la couette dépend non seulement de la dimension de votre lit mais aussi de vos préférences personnelles. Certaines personnes préfèrent une couette plus large qui retombe largement sur les côtés du lit, tandis que d’autres préfèrent une taille plus ajustée.

Taille du litTaille de couette recommandée
Lit simple Enfant ou Adulte (90 cm x 190 cm)140 x 200 cm pour un enfant, 200 x 200 cm pour un adulte
Lit Double standard (140 cm x 190 cm)240 cm x 220 cm
Lit Queen Size (160 cm x 200 cm)260 cm x 240 cm
Lit King Size (180 cm x 200 cm)280 cm x 240 cm

Exemple concret : pour un lit Queen Size de 160 cm de large et 2 m de longueur, il est généralement recommandé d’opter pour une couette de 260 x 240 cm. Cela offre une retombée agréable de chaque côté du lit. Toutefois, si vous avez tendance à beaucoup bouger pendant la nuit ou si vous souhaitez simplement plus de longueur sur les côtés pour l’effet déco, ou encore si votre matelas est particulièrement épais, une couette plus ample, de dimension 280 X 240 cm, sera alors plus appropriée.

Conseil d’experte

« Il y a un autre facteur qui intervient pour choisir la bonne taille de votre couette, c’est l’épaisseur de votre matelas. Certains matelas sont très épais, ce qui est à considérer si vous souhaitez un « tombé » plutôt long sur les côtés du lit. N’oubliez pas de prendre cela en compte pour déterminer la taille de votre couette. »

Hélène LonnePyrenex.

Petit rappel, pour toutes les couettes 2 personnes (donc rectangulaires), il vous faut installer la partie la plus longue dans la largeur du lit. C’est une erreur communément faite, on est tenté de mettre le côté le plus long de la couette dans la longueur du lit. Or, si les bords de la couette ont besoin de plus de longueur, c’est justement pour éviter de se retrouver découvert lorsqu’on bouge durant son sommeil et qu’on s’enroule dedans.

Garnissage de la couette : quelle matière choisir ?

Le garnissage d’une couette est l’élément-clé qui détermine son niveau de chaleur, sa respirabilité et son confort. Choisir le bon type de garnissage est donc essentiel pour garantir des nuits paisibles, à la juste chaleur.

Il existe 2 grandes familles de produits sur le marché : les couettes en garnissage synthétique et celles en matières naturelles.

Dans l’une comme dans l’autre, le recours à des matériaux recyclés est en fort développement. Vous pouvez trouver en magasin une offre de couettes en garnissage synthétique recyclé, haute performance, dont les fibres sont fabriquées à partir de déchets plastiques ou de textile. Il existe également, au sein des gammes des grands fabricants, une offre de plus en plus large de couettes en duvet recyclé. Ces innovations soulignent l’attention et l’engagement de la filière envers l’éco-responsabilité.

Y a-t-il un garnissage plus hypoallergénique qu’un autre ?

Non, toutes les matières utilisées pour le garnissage de couette sont par nature hypoallergéniques. En particulier, il n’existe pas d’allergie au duvet ou au polyester. Ce qui peut provoquer une allergie chez les personnes qui y sont sensibles, c’est la présence d’acariens dans la couette (ou dans l’oreiller, le matelas, etc.). Pour réduire ce risque, il est fondamental d’aérer sa chambre et sa couette au quotidien, et d’assurer à cette dernière un nettoyage régulier qui va permettre d’éradiquer ces micro-organismes allergogènes.

Les couettes en matières synthétiques

Les matériaux synthétiques, comme le polyester ou la microfibre, sont désormais couramment utilisés pour le garnissage des couettes. Comme ailleurs, il existe au sein de cette famille plusieurs niveaux de produits : de l’entrée de gamme très abordable à des fibres synthétiques très sophistiquées aux tarifs plus élevés. Légères et simple d’entretien, ces couettes synthétiques peuvent facilement être lavées en machine. Bien qu’elles soient moins respirantes que les garnissages naturels, les avancées technologiques ont permis de produire des fibres synthétiques haut-de-gamme de plus en plus performantes et proches du toucher naturel.

Garnissage en polyester

Les fibres de polyester sont des fibres synthétiques où chaque filament est creux. Cela crée des poches d’air qui permettent une meilleure isolation et donnent à la couette un meilleur pouvoir gonflant tout en étant plus légères. Elles sont également plus faciles à laver et à sécher que les couettes naturelles et résistent bien à l’usage répété et aux lavages fréquents.

Garnissage en microfibres

Les microfibres sont des fibres extrêmement fines de polyester qui sont utilisées comme garnissage. Les couettes en garnissage microfibres ont une sensation de douceur qui se rapproche de celle du duvet, sont légères et ont d’excellentes propriétés d’isolation.

En résumé, les couettes en polyester et microfibres sont populaires en raison de leur durabilité, de leur facilité d’entretien et de leur prix compétitif.

Avantages :

  • Tarif accessible
  • Facile à entretenir

Inconvénients :

  • Moins respirant que les garnissages naturels
  • Durée de vie généralement plus courte

Les couettes en garnissages naturels

Garnissage en duvet et plumettes d’oie ou de canard

Dans l’imaginaire collectif, la plume reste le symbole de la légèreté, de la chaleur et du confort. La couette en duvet et plumettes conserve ainsi une place de choix dans le cœur des consommateurs français. Il existe toutefois des différences notables entre ces deux matériaux, le duvet et la plumette, qu’il est important de saisir lorsqu’on choisit sa nouvelle couette.

Le duvet, qui est considéré comme le nec plus ultra des garnissages, est la fine couche de plumes située sous les plumes extérieures des oiseaux. Il s’agit de petits flocons moelleux et duveteux qui n’ont pas de tige centrale rigide. Le duvet est renommé pour son pouvoir isolant exceptionnel. Sa structure unique lui permet de capturer l’air et de le retenir, offrant ainsi une isolation naturelle. Les couettes en duvet sont souvent légères, mais elles offrent une chaleur considérable, ce qui les rend parfaites pour ceux qui souhaitent un confort douillet sans le poids d’une couverture lourde.

Les plumettes, en revanche, sont les petites plumes situées sous le duvet. Elles possèdent une structure plus rigide avec une tige centrale. Bien qu’elles offrent également une bonne isolation, elles sont plus lourdes et moins gonflantes. Cependant, elles sont souvent plus abordables et peuvent offrir une bonne alternative pour ceux qui recherchent un compromis entre coût, chaleur et confort.

Conseil d’expert

« Il faut savoir que la plupart des couettes vendues sur le marché disposent d’un mélange duvet-plumettes. En raison de sa rareté, plus la proportion de duvet est importante, plus le prix du produit est élevé. De même, le duvet d’oie est plus coûteux que le canard. Pour vous assurer de bénéficier d’une qualité optimale, privilégiez les couettes dont les duvets et les plumes proviennent de France ou d’Europe. »

Thierry WalletDrouault.

Avantages :

  • Excellente isolation thermique
  • Légèreté
  • Respirabilité
  • Durabilité

Inconvénients :

  • Coût plus élevé
  • Consignes d’entretien à respecter

Garnissage de couette en laine

La laine est une option naturelle et renouvelable pour le garnissage des couettes. Contrairement à ce qu’on peut penser, les couettes en laine ne sont pas simplement destinées à l’hiver ; la laine dispose d’une forte capacité à réguler la température, offrant de la chaleur par temps froid tout en évacuant l’humidité corporelle pendant les nuits plus chaudes.

Elle est hypoallergénique, résistante aux acariens et à la moisissure. De plus, sa longévité et sa biodégradabilité en font un choix écologique. Opter pour une couette en laine, c’est privilégier le confort, la durabilité et l’éco-responsabilité.

Avantages :

  • Régulation naturelle de la température
  • Absorbe l’humidité
  • Résistance dans le temps

Inconvénients :

  • Sensation de poids plus importante
  • Entretien en pressing recommandé

Garnissage de couette en soie

Si la soie est depuis longtemps reconnue pour son toucher luxueux et sa brillance éclatante, c’est également une matière prisée pour le garnissage des couettes. Appréciée pour son élégance naturelle, la soie offre également des avantages très pratiques qui en font un choix de garnissage de premier ordre. A noter que la soie provient majoritairement d’Asie (Chine, Inde, Vietnam, etc.), ce qui pénalise bien sûr l’empreinte carbone du produit fini.

Avantages :

  • Légèreté
  • Régulation thermique
  • Sensation de douceur

Inconvénients :

  • Entretien spécifique
  • Tarif souvent élevé

Grammage de la couette : ce qu’il faut savoir

Le grammage de la couette est un indicateur dont il faut relativiser l’importance en matière de chaleur réelle, à ne pas utiliser directement pour comparer 2 produits. Explications…

En effet, intuitivement, on peut penser que plus une couette est lourde, c’est-à-dire plus le grammage de son garnissage est élevé, plus elle sera chaude. En fait, ce n’est pas tout-à-fait exact. Le pouvoir calorifique de votre future couette va dépendre avant tout de la qualité du garnissage, qu’il soit naturel ou synthétique. Dans les faits, certaines couettes qui proposent un grammage léger, peuvent s’avérer plus chaudes qu’une autre couette au grammage élevé, tout simplement parce qu’elle bénéficie d’un matériau de garnissage plus performant sur le plan thermique.

Conseil d’expert

« Surtout, ne prenez pas le chiffre du grammage au pied de la lettre, et reportez-vous en priorité aux indications et à l’échelle de valeur fournies par le fabricant. Le vendeur du magasin saura également vous orienter vers le produit qui vous convient le mieux, selon votre région, le niveau de température que vous préférez dans votre chambre, vos préférences de confort, etc. »

Dominique SubileauLestra.

Comment choisir la chaleur de sa couette ?

On peut classer les couettes en 3 grandes catégories :

  • Légère : ces couettes sont idéales pour les nuits d’été, pour les personnes ayant tendance à avoir chaud pendant la nuit ou celles qui ont l’habitude de dormir dans une pièce très chaude, vers 22°.
  • Tempérée : elles sont parfaitement adaptées pour la mi-saison ou pour les pièces chauffées autour de 18-20°C. Elles offrent un bon équilibre entre chaleur et légèreté.
  • Chaude : ces couettes sont conçues pour l’hiver, les pièces peu chauffées ou pour celles et ceux qui sont particulièrement sensibles au froid. Elles garantissent une chaleur maximale.

Bon à savoir : si vous et votre conjoint n’avez pas les mêmes préférences de confort, vous pouvez adopter la tradition scandinave, à savoir d’utiliser 2 couettes individuelles plutôt qu’une double. Ainsi, chacun bénéficie d’un confort optimal, à la juste température.

L’enveloppe de la couette

L’enveloppe de la couette, aussi appelée tissu de recouvrement, joue un rôle crucial dans le confort et la durabilité de votre couette. Non seulement elle contient le garnissage, mais elle contribue également à la régulation thermique. Et même si elle est protégée par une housse de couette, la qualité de l’enveloppe influence la sensation de confort que va vous procurer la couette.

Les différents types d’enveloppe de couette

Si les matières utilisées pour la fabrication des enveloppes de couette se sont multipliées ces dernières années, le coton reste plébiscité. Il permet au garnissage de bien respirer, ce qui est particulièrement important qu’il soit en matière naturelle ou synthétique.

Bon à savoir : la percale de coton est un tissu très fin constitué de coton de qualité supérieure. Les fils qui composent le tissu sont longs et le tissage très serré. Certaines couettes bénéficient d’une enveloppe en percale : un choix haute qualité, qui apporte longévité et facilité d’entretien.

Bien sûr, les couettes d’entrée de gamme peuvent être fabriquées à partir de matière synthétique, en polyester par exemple, parfois mélangée avec du coton. Au-delà de l’avantage en termes de coût de fabrication et de prix de vente, le synthétique s’avère peu froissable et relativement facile d’entretien.

La durabilité d’une couette est grandement influencée par la qualité de son enveloppe. La qualité du tissage est donc primordiale. Celle-ci s’évalue au travers de sa densité, exprimée en nombre de fils par centimètre carré. Pour le coton, le tissage est compris entre 57 et 159 fils/cm². Pour les enveloppes en polyester, il faut considérer le poids du matériau et non la densité du tissage, dans une échelle comprise entre 72 et 83 gr pour la grande majorité des produits sur le marché. Dans les 2 cas, plus le chiffre est élevé, plus l’enveloppe dispose d’un avantage durabilité.

couette drouault 2023

Le piquage de votre couette

Le piquage est une étape cruciale dans la confection des couettes. Il s’agit des coutures qui maintiennent le garnissage en place, pour empêcher la matière de se regrouper et ainsi garantir une distribution uniforme de la chaleur. Cette caractéristique, parfois négligée, a un impact significatif sur le confort de votre sommeil.

Les styles de piquage

On trouve majoritairement sur le marché des couettes en piquage carré ou en ligne (droite ou en vague).

Piquage carré

  • Divise la couette en plusieurs zones de même dimension.
  • Assure une distribution uniforme du garnissage sur de petites zones.
  • Favorise l’aspect gonflant.

Piquage en ligne ou en vague

  • Crée des zones longues sur la surface de la couette.
  • Apporte un look plus fluide.
  • Idéal pour ceux qui recherchent à la fois fonctionnalité et style.

Les couettes en garnissage naturel, en particulier les couettes en duvet / plumettes, disposent systématiquement d’un piquage carré pour mieux répartir la matière par zone. Certains modèles, encore plus aboutis, bénéficient d’un piquage en carreau cloisonné : une membrane très fine à l’intérieur améliore la qualité du piquage et l’isolation.

Les couettes en garnissage synthétique peuvent indépendamment recourir à un piquage en ligne ou en carré.

Quel piquage privilégier ?

En fait, c’est un choix avant tout esthétique. Une couette de marque, qui utilise des matériaux de garnissage de qualité et une enveloppe de belle fabrication, bénéficie d’un piquage parfaitement étudié pour empêcher la création de zones froides. Un piquage carré joue alors la carte d’un design classique, alors que le piquage ondulé ajoute une touche de modernité.

Les traitements appliqués à votre couette

Afin d’optimiser le confort, la durabilité et l’hygiène, de nombreux fabricants appliquent différents traitements aux couettes. Ces traitements contribuent à prolonger la durée de vie de la couette, à faciliter son entretien ou à offrir une protection contre divers allergènes.

A quoi servent les traitements utilisés pour les couettes ?

  • Anti-acariens : pour prévenir la présence d’acariens, principaux responsables des allergies.
  • Antibactérien : limite la prolifération des bactéries, assurant une meilleure hygiène.
  • Anti-moisissure : empêche la formation de moisissures, particulièrement bénéfique dans les climats humides.
  • Non-feu : réduit l’inflammabilité de la couette.

Comment évaluer la qualité d’une couette ?

Savoir choisir une couette de qualité, ce n’est pas si évident, il y a tellement de choix sur le marché. Pourtant, c’est un achat important car cet élément de literie contribue très directement à la qualité de nos nuits. Alors, comment déterminer si une couette est de bonne qualité ? Plusieurs critères permettent de l’évaluer.

Les critères d’évaluation pour choisir une “bonne couette”

  • Regardez : le premier test à faire est d’observer la couette. L’enveloppe est-elle belle ? Le piquage est-il esthétique ? Les coutures sont-elles de belle facture ? La couette a-t-elle l’air confortable, accueillante ? N’hésitez pas à comparer 2 produits côte à côte, les différences apparaissent plus facilement.
  • Touchez : cette couette va être au-dessus de votre corps 7 à 8 heures par jour, il est fondamental que vous appréciez son contact. Soupesez-la, jaugez la douceur de son garnissage et son confort : vous devez avoir envie de vous y glisser.
  • Lisez : vérifiez les données techniques du produit, fiche technique, emballage ou étiquette. Assurez-vous qu’elle correspond bien au produit que vous cherchiez, en termes de garnissage, d’enveloppe, etc. Si vous envisagez de l’entretenir par vous-même, pensez à consulter les recommandations de nettoyage.

couette Lestra 2023

Faut-il disposer de plusieurs couettes ?

Pour profiter pleinement d’un sommeil de qualité, il est important que votre corps soit à la “juste température”, ni trop chaud ni trop froid : le choix de la couette joue un rôle crucial dans cette équation. Dès lors, il s’avère effectivement très pratique de disposer de plusieurs couettes pour s’adapter facilement aux variations saisonnières.

Une couette d’été assure confort et fraîcheur pendant les nuits chaudes, alors qu’une couette d’hiver vous enveloppera d’une chaleur douillette pendant les nuits les plus fraîches de l’année. Une couette mi-saison pourra s’avérer suffisante, si vous disposez de peu de place pour en stocker plusieurs, et si vous acceptez de la compléter éventuellement par une couverture quand le besoin s’en fait sentir.

La couette 4 saisons

Il existe également une solution tout-en-un, la couette 4 saisons. Combinant deux couettes en une, elle permet de s’adapter aux conditions climatiques de chaque saison. C’est le choix de la polyvalence par excellence, qui apporte flexibilité et confort tout au long de l’année.

Ainsi durant l’été, vous utilisez la couette légère. A la mi-saison, vous passez à la couette médium. Et dès que les frimas de l’hiver arrivent, vous associez les 2 couettes – via un système de cordons ou de boutons-pressions – pour profiter de leur chaleur combinée.

Pensez à stocker la couette que vous n’utilisez pas dans un endroit frais et sec, de préférence dans un sac de rangement, pour éviter l’accumulation de poussière.

Pourquoi choisir une couette 4 saisons ?

  • Polyvalence : Chacune des deux couettes apportent un niveau de chaleur spécifique. Une fois combinées, vous disposez d’un 3ème niveau de chaleur.
  • Économie : au lieu d’acheter deux couettes distinctes pour l’été et l’hiver, voire une 3ème pour la mi-saison, une couette 4 saisons vous permet de trouver la juste température toute l’année.
  • Gain de place : vous n’avez qu’une seule couette à stocker.

Combien coûte une nouvelle couette ?

L’offre en matière de couette est très riche. Pour répondre à la grande variété des besoins des dormeurs, les fabricants développent des gammes très larges qui comportent de multiples références. De nombreuses enseignes de distribution proposent aussi leurs propres marques, qui complètent l’offre des fabricants et élargissent la fourchette de prix.

Pour simplifier cette photographie du marché, nous avons restreint notre analyse en fonction des critères suivants :

  • Couette synthétique et couette duvet (les 2 catégories les plus vendues)
  • Modèle de 240 x 220 cm, utilisable dans un lit double standard de 140×190 cm
  • Fabrication française
  • Pour les duvets, matériau origine France ou Europe.

Ces prix sont donnés à titre indicatif et varient bien évidemment en fonction des marques, des régions, des circuits de distribution, des promotions, etc. Il s’agit de prix TTC.

TypeGammeTarif moyen constaté TTC
Couette synthétiqueEntrée de gammede 50 à 70€
Milieu de gammede 70 à 150€
Haut de gammede 150 à 300€
Couette en duvet & plumettesEntrée de gammede 150 à 400€
Milieu de gammede 400 à 900€
Haut de gammede 900 à 2.500€

N’oubliez pas : le choix d’une couette doit se baser non seulement sur le budget mais aussi sur vos besoins spécifiques et vos préférences en matière de confort. Investir dans une couette de bonne qualité peut s’avérer bénéfique sur le long terme, car elle peut durer de nombreuses années tout en offrant un confort optimal au quotidien.

Où acheter votre nouvelle couette ?

Vous pouvez trouver la couette de vos rêves en magasin spécialisé, en grande distribution ou sur internet bien sûr.

Si le web vous apporte un choix incroyable, il ne vous permet pas de jauger la couette de façon physique : le toucher, la texture, le poids, la qualité visuelle. Vous pouvez évidemment commander en ligne et renvoyer le produit s’il ne vous convient pas ; mais il s’agit là d’un petit tracas qu’on préfère souvent éviter. Avant de finaliser votre achat, soyez également attentif aux éventuels frais de retour.

Si vous optez pour le magasin, le vendeur est là pour vous conseiller et vous aider à affiner votre choix. Avantage ultime, vous pouvez repartir avec le produit de votre choix, sans avoir à en attendre la livraison.

Côté prix, les deux canaux s’observent au quotidien. L’e-commerce dispose d’un avantage de compétitivité puisqu’il n’y a pas de coûts liés au point de vente physique. Pour y répondre, les enseignes sont très actives en matière de promotion et d’animation commerciale. A tel point que le consommateur français, pour ses achats de couette, continue de favoriser l’achat en magasin, à hauteur de 70% (source Observatoire 2023 IPEA / Parlons Literie).

Quand faut-il changer de couette ?

La durée de vie d’une couette dépend de plusieurs facteurs, notamment la qualité du garnissage, la fréquence d’utilisation, l’attention portée à son aération et son entretien, et les conditions de stockage lorsqu’elle n’est pas utilisée.

D’une façon générale, on estime qu’une couette d’entrée de gamme peut être utilisée 5 ans maximum ; alors qu’une couette haute qualité peut durer 10 ans, voire plus. Le duvet, en particulier, a une grande longévité grâce à sa capacité à reprendre son gonflant après avoir été compressé.

Quel que soit le type de garnissage, il est recommandé de remplacer la couette lorsque :

  • Vous commencez à voir des signes d’usure, tels que des déchirures dans l’enveloppe ou du garnissage qui s’échappe.
  • La couette perd sa capacité à isoler correctement, ce qui se remarque si vous commencez à avoir froid la nuit ou si elle ne semble plus aussi gonflée qu’auparavant.
  • Des problèmes d’allergies apparaissent, même après le nettoyage de la couette, car avec le temps, elle peut accumuler des allergènes tels que des acariens.
Conseil d’expert

« Et si vous êtes confronté à une dégradation prématurée de votre couette en duvet (grumeaux, bourrage sur certaines zones et vides dans d’autres), sachez que vous pouvez faire rééquilibrer votre couette. Cette opération vise à lui donner une nouvelle jeunesse. Contactez votre revendeur ou le fabricant pour faire évaluer l’intervention. »

Jean-Marie ChouteauPyrenex.

Comment entretenir votre couette ?

Acheter une nouvelle couette représente un investissement dont on a envie de profiter le plus longtemps possible. Il est donc essentiel de l’entretenir correctement pour en garantir la longévité et la qualité sur le long terme.

Quelle routine d’entretien pour votre couette chaque matin ?

  • Secouer la couette, en douceur : chaque matin, secouez la couette pour redistribuer le garnissage et préserver son gonflant. Evitez de vous asseoir dessus, afin de protéger son gonflant.
  • Aérer la chambre : ouvrez les fenêtres pendant au moins 10 minutes pour renouveler l’air et évacuer l’humidité.

Quel entretien complémentaire faut-il faire régulièrement ?

  • Protégez la couette : changez régulièrement la housse de couette pour la protéger contre la saleté et les taches.
  • Aérez la couette : si le temps le permet, étendez la couette à plat à l’extérieur de temps en temps pour la rafraîchir. Evitez de la suspendre à un étendoir par exemple.

Quels conseils pour laver votre couette ?

Tous les types de couette peuvent être lavés en machine à la maison, pour peu que le lave-linge en question soit suffisamment grand, au moins 8kg.

Choisissez un programme adapté, qui privilégie la douceur, une température modérée ainsi qu’un essorage peu rapide.

Pour le séchage, optez de préférence dans votre sèche-linge, évitez un séchage en extérieur. Ajoutez quelques balles de tennis pour éviter que la matière de garnissage ne s’agglomère durant le séchage.

Évitez le repassage : cela peut endommager l’enveloppe et le garnissage.

Dans tous les cas, nous vous recommandons vivement de bien consulter l’étiquette de la couette et de respecter scrupuleusement les consignes de lavage.

Vous pouvez également faire réaliser le nettoyage par un professionnel, au pressing près de chez vous. En fonction du type de couette, cela vous coûtera entre 15 et 30€.

Bon à savoir : les couettes synthétiques sont moins sensibles au lavage. Elles sont aussi généralement moins gonflantes, plus compactes, ce qui facilite leur lavage à la maison, dans une machine à laver domestique. Respectez systématiquement les consignes de l’étiquette (cycle doux, eau à température modérée).

Enfin, si vous devez stocker votre couette pendant une saison, placez-la dans un sac en coton dans un endroit frais et sec. Évitez les sacs en plastique qui peuvent retenir l’humidité et générer mauvaise odeurs et moisissures.

Que faire en cas de taches sur la couette ?

Quelle que soit l’attention que nous portons à notre maison, il peut nous arriver de faire accidentellement une tache sur notre couette. Heureusement, si l’on s’y prend bien, la plupart de ces tâches peuvent être éliminées.

Agir en fonction du type de tache.

Pour les taches alimentaires (thé, café, vin) :

  • Utilisez un mélange d’eau tiède et de détergent doux.
  • Tamponnez la tache, sans frotter, à l’aide d’un chiffon propre.
  • Laissez agir pendant quelques minutes.
  • Rincez à l’eau froide.

En cas de taches corporelles (sueur, sang) :

  • Pour les taches fraîches, tamponnez avec de l’eau froide. N’utilisez jamais d’eau chaude, car elle peut fixer la tache.
  • Si la tache persiste, utilisez un mélange d’eau froide et de sel pour créer une pâte. Appliquez sur la tache, laissez agir, puis rincez.

Pour les taches d’encre :

  • Tamponnez la tache avec un chiffon imbibé d’alcool à friction ou d’eau gazeuse.
  • Laissez agir puis rincez.

Si votre intervention ne parvient pas à éliminer la tache, faites appel à un nettoyage professionnel.

L’importance de bien choisir sa couette

Au cœur de notre chambre à coucher, la couette joue un rôle essentiel pour nous apporter chaleur, bien-être et sérénité. Bien plus qu’un simple accessoire de lit, c’est une “valeur refuge” dont on a envie de profiter. Chaque détail, de la qualité du tissage à celle du garnissage, influence notre expérience de sommeil. A ce titre, accorder du temps et de la réflexion à la sélection de sa couette est une démarche très positive. Car après tout, un sommeil de qualité est le pilier d’une vie équilibrée et plus heureuse.

Lire aussi
Choisir sa literie
Tous nos conseils
« Bien dormir & Santé »