Tout savoir sur le recyclage de votre ancienne literie

Le grand guide Ecomaison et Parlons Literie

Le moment est venu de changer votre literie ? La filière française du recyclage de ces produits a réalisé des progrès remarquables ces dernières années. Il se pourrait même que tout se soit transformé depuis l’acquisition de votre dernier matelas !

Parlons Literie, le collectif de la filière literie réunissant fabricants et distributeurs est partenaire de l’éco-organisme Ecomaison  pour contribuer à une politique globale et ambitieuse de transition écologique, particulièrement en matière de réduction des déchets. Ce rapprochement vient renforcer les actions de tout le secteur ces douze dernières années. Parmi les objectifs communs : permettre à chaque consommateur de s’informer facilement et d’acquérir les bons réflexes en matière de tri lorsqu’il se sépare de ses objets usagés.

Cadres de lit, sommiers, matelas, couettes et oreillers : identifiez vers qui vous tourner pour vous débarrasser de ces objets et découvrez comment ils seront collectés, triés et quelle seconde vie ils auront grâce à l’éco-organisme Ecomaison en charge de la filière française du recyclage des produits de literie.

Un jeune couple porte son ancien matelas pour aller le faire recycler

Le recyclage de votre ancienne literie : un acte éco-responsable

Aujourd’hui, 97% des matelas usagés  connaissent une seconde vie. Encore mieux : les cadres de lits et sommiers, les couettes et les oreillers sont eux aussi collectés pour être recyclés.

En tant que particuliers, vous êtes les premiers maillons de cette chaîne. S’assurer que votre literie à remplacer puisse être correctement prise en charge est donc un vrai acte éco-responsable, aujourd’hui à la portée de tous.

3,5 millions de produits de literie collectés et recyclés en France chaque année !

En 2012, près de 100 % des matelas usagés étaient enfouis sous terre. Ce constat d’urgence écologique a donné lieu à la structuration de la filière de recyclage en France par l’éco-organisme Ecomaison, en lien avec les fabricants, les distributeurs, les industriels et les collectivités locales. Toute la chaîne de recyclage des matelas était à inventer : identifier dans les typologies de mousse, tissus et ressorts, ce qui peut être exploité, acheminer les matelas vers de nouvelles unités de démantèlement pour trier ces éléments, les préparer et fournir de nouvelles matières exploitables par les fabricants.


Depuis 2022 :
  • 97 % de valorisation (55 % en recyclage et 45 % en valorisation énergétique) ;
  • 3,5 millions de matelas ont eu une seconde vie.

Vous souhaitez vous défaire de votre ancienne literie ? Plusieurs options sont à votre disposition

Aujourd’hui, tout est fait pour faciliter la collecte des articles de literie dans de bonnes conditions et leur offrir une nouvelle vie. Reprise en magasin, à la livraison, enlèvement par une association, encombrants, déchèterie, revente… On fait le point sur vos options. Dans tous les cas, pas d’inquiétude : vos articles seront recyclés au maximum de leur potentiel.

Carte des points de collecte d’Ecomaison : la porte d’entrée vers une seconde vie

Cette carte vous assure de trouver facilement et près de chez vous tous les lieux qui reprendront votre literie dans les meilleures conditions.

carte de France des structures d’économie sociale et solidaire pouvant reprendre votre ancienne literie
Je consulte la carte

Vous avez trouvé ? Bravo ! Votre literie passera directement à la case réemploi !

La reprise de votre ancienne literie : pour vous simplifier la vie

Tout tend à se simplifier pour les particuliers. En effet, la loi AGEC (loi Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire) de 2020 fixe des obligations claires aux fabricants et magasins de meubles et de literie. En magasin comme sur Internet, ils sont désormais tenus, suivant leur taille ou leur chiffre d’affaires, de reprendre sans frais les produits usagés de leurs clients.

  • Pour les plus grandes surfaces de plus de 1 000 m² dédiés à l’ameublement : la reprise est proposée en magasin à tous, sans obligation d’achat ;
  • Pour les magasins plus petits, de 200 à 1 000 m², la reprise est disponible uniquement en contrepartie de l’achat d’un produit équivalent ;
  • En livraison : la reprise est faite sur le lieu de livraison d’un produit équivalent. Renseignez-vous des conditions auprès de votre enseigne.

Ces informations doivent être affichées clairement en magasin et sur les sites internet concernés.

Ces réglementations, échelonnées et adaptées aux différentes situations, tissent un cadre légal solide, qui permet aujourd’hui de capter presque la totalité des déchets de literie à la source. Pour adopter ces bonnes habitudes, les professionnels du secteur sont accompagnés par Ecomaison. Et les mesures des volumes à chaque étape du cycle de recyclage sur le territoire permettent d’évaluer les résultats très régulièrement.

Les livreurs d’une matelas neuf doivent reprendre l’ancien matelas pour ensuite le confier au circuit de valorisation

Que faire de vos couettes et oreillers ?

Pour donner toutes leurs chances à ces articles délicats, des contenants spécifiques leur sont réservés pour les séparer du reste des meubles. De plus en plus de déchetteries et lieux de collecte en sont dotés. Vous pouvez ainsi vous renseigner auprès de votre magasin : s’il vend des couettes et des oreillers, il peut reprendre ce type d’objets. Sinon, direction la carte Ecomaison.

Je consulte la carte

Remettez votre ancienne literie au service des encombrants

80 % des déchets pris en charge par Ecomaison viennent des collectivités. Elles sont de plus en plus nombreuses à proposer un service d’encombrants. Organisées selon un calendrier de passage prédéfini, ou sur rendez-vous pris en ligne ou par téléphone, ces collectes permettent aux particuliers des zones couvertes de se défaire facilement des éléments de literie notamment.

La procédure est simple : vous indiquez les objets dont vous souhaitez vous débarrasser et la collecte a lieu en bas de chez vous. Contrairement à une idée reçue, ce service équivaut à un dépôt en déchetterie : votre matelas et votre sommier seront donc bien intégrés au circuit de recyclage.

Gardez tout de même à l’esprit que la protection de votre matelas est particulièrement importante pour ce mode d’enlèvement, puisqu’il devra peut-être passer du temps à l’air libre avant d’être collecté. Privilégiez donc un dépôt au plus près du créneau prévu de ramassage.

Le service des encombrants peut collecter votre ancienne literie devant chez vous

Déposez votre ancienne literie en déchetterie

Si vous avez accès à un véhicule suffisamment grand, ou que votre collectivité n’a pas de service de retrait des encombrants, il est toujours possible d’acheminer vous-même vos articles de literie à la déchetterie la plus proche. Matelas, sommiers, têtes de lit, couettes et oreillers : vous y trouverez des bennes ou contenants spécifiques pour assurer la protection des différents éléments. Tout est fait sur place pour faciliter le tri, préalable indispensable à un recyclage efficace. Un conseil : vérifiez bien avant de partir les heures d’ouverture de votre déchetterie pour éviter des déconvenues !

Les déchetteries disposent de bennes dédiées à la collecte de vos anciens meubles et produits de literie

Donnez votre ancienne literie

Vous changez votre literie, et celle-ci est encore en bon état ? Vous avez peut-être des remords à l’idée qu’elle termine à la déchetterie, même pour être recyclée.

Dans ce cas, vous pouvez vous tourner vers une entreprise ou une association de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) comme Emmaüs, les Apprentis d’Auteuil, le réseau Envie ou bien une ressourcerie proche de chez vous. Elles sont 580 dans le réseau d’Ecomaison, et peuvent même, selon les cas, procéder à l’enlèvement de votre literie à domicile.

Pour trouver celle près de chez vous et obtenir les renseignements nécessaires, rien de plus simple : effectuez une recherche sur la carte des points de collecte d’Ecomaison. Lorsque la liste des structures pouvant reprendre les objets que vous avez identifiés apparaît, cliquez sur le bouton « Don & réemploi » situé en haut de la carte pour identifier uniquement les associations et entreprises de l’Économie Sociale et Solidaire.

Je consulte la carte

N’oubliez pas que vous pouvez aussi donner ou vendre votre literie encore en état à des particuliers. Pensez au site Le bon coin, au site de revente de meubles et de literie Izidore ou encore à l’application Geev, qui vous permettent de signaler et géolocaliser votre don. Avec leurs grandes communautés, ces plateformes vous offrent la possibilité de faire de la place (et des heureux) très rapidement.

Chouchoutez une dernière fois les objets dont vous devez vous défaire.

Vous l’avez compris, en tant que particulier, vous avez un grand rôle à jouer pour assurer une collecte efficace des éléments de literie. Et cela ne se limite pas à la prise en charge de ce qui vous encombre : vous pouvez aussi agir sur la qualité de l’objet repris.

Même si vous n’avez pas opté pour la revente ou le don, avant de voir partir votre matelas, donnez-lui toutes les chances d’être recyclé à son maximum. Protégez-le, par exemple avec la housse de votre nouveau matelas. Certains partenaires d’Ecomaison fournissent également gratuitement des sacs à matelas, notamment lors de la reprise en livraison de votre ancien matelas ; afin de ne pas l’endommager durant le transport et de garantir la sécurité sanitaire des livreurs qui le manipulent. Le sac est recyclé en même temps que le matelas. C’est donc une solution à la fois gratuite, pratique et écologique !

un jeune couple se débarrasse de son ancienne literie en l’ayant préalablement emballée pour la protéger avant recyclage

De manière générale, gardez vos objets chez vous en attendant leur reprise plutôt que de les laisser à la merci des intempéries. La pluie altère durablement les différents composants de votre matelas !

L'Upcycling : plutôt que de jeter, réutilisez !

Et si le destin de votre literie était d’être reconvertie plutôt que réincarnée ?
Aujourd’hui, de nombreuses idées voient le jour pour détourner l’usage initial des objets. L’Upcycling est un procédé à part entière, dont certaines entreprises se font aujourd’hui une spécialité. Mais vous pouvez tout à fait, moyennant un peu de bricolage, inventer un autre usage aux meubles dont vous n’avez plus besoin.
L’exemple des sommiers à lattes, avec leur jolie couleur bois clair, est l’un des plus fameux : meuble mural de salles de bain, porte-manteaux, présentoir pour plantes vertes, ou même tête de lit… Leur potentiel de reconversion est vaste !

un homme et une femme bricolent ensemble pour fabriquer un meuble décoratif à partir d’un ancien sommier : c’est le concept de l’upcycling

Pour les matelas, prenez garde à ne pas altérer l’objet en voulant le réutiliser à tout prix. Quoi qu’il arrive, même si vous retardez son recyclage, gardez-le propre et bien au sec !

Pourquoi est-il si important de recycler votre ancienne literie et votre vieux matelas ?

Vous êtes maintenant décidé à prendre votre place dans la grande chaîne de la seconde vie de votre literie en organisant la collecte de votre prochain matelas ? Découvrez les impacts bénéfiques de votre action.

Recyclage de la literie : des avantages écologiques…

Un matelas laissé dans la nature, lors d’un dépôt sauvage, ou même enfoui comme il l’était il y a encore douze ans, se décompose très lentement et pollue les sols. En recyclant votre matelas, vous évitez cette pollution. Mais ce n’est pas tout : vous permettez à des matières déjà utilisées d’être réinjectées dans un nouveau cycle de production, limitant ainsi l’impact carbone de la fabrication de nouveaux objets. De plus, Ecomaison travaille avec les magasins et les associations pour étoffer le nombre de points de de reprise des matelas usagés et ouvrir au besoin des centres de tri et de démantèlement des matelas. L’objectif est de limiter les distances parcourues par les déchets en vue de leur recyclage, ce qui limite là aussi l’émission de carbone.

une pile de vieux matelas dans une déchetterie prêts pour être recyclés

Recyclage de la literie : des avantages sociaux !

Recycler la literie présente donc des avantages écologiques significatifs, qui suffiraient à justifier les efforts fournis dans le domaine. Mais ce n’est pas tout : le recyclage des matelas génère également des avantages en matière d’emplois et de vitalité économique des territoires. En effet, la plupart des centres de recyclage de matelas servent également de centres d'insertion professionnelle, favorisant le retour au marché du travail de personnes qui en étaient éloignées. De plus, pour atteindre le zéro déchet, les acteurs du secteur réfléchissent à de nouvelles manières de séparer les matières d’un matelas lors de son démantèlement mais aussi à des façons de fabriquer autrement les matelas, avec moins de matières différentes, pour faciliter leur recyclage. Cette aventure stimulante, tournée vers le futur, est un gisement de nouveaux métiers, de nouvelles opportunités et de nouvelles façons de collaborer. Créer un circuit circulaire autour des matelas demande ainsi des compétences très variées, avec un vaste éventail de qualifications.

La seconde vie des matelas, de la collecte à la fabrication de nouveaux objets, a donc un impact économique et social significatif, avec la création de nombreux emplois locaux.

Deux équipiers au sein d’un centre de recyclage de produits de literie

Comment fonctionne la filière de recyclage de la literie en France ?

La filière du recyclage de literie en France a connu un essor impressionnant depuis douze ans, avec un réseau qui est amené à se densifier encore davantage, pour suivre les progrès constants de la collecte et du recyclage.

Ecomaison, l’éco-organisme qui pilote le recyclage de la filière literie en France

Ecomaison est un éco-organisme créé en 2011, alors sous le nom d’Eco-mobilier. Agréé par l’État, il organise la collecte, le tri, la réparation, le réemploi et le recyclage pour assurer la seconde vie de tous les objets et matériaux de la maison : meubles, literie, matériaux de construction, articles de bricolage et de jardin, jouets et jeux de plein air. Son objectif : atteindre le zéro déchet. Le recyclage d’articles de literie, au vu des volumes à traiter et des innovations à soutenir, représente une part importante de son action depuis sa création.

Au-delà de ces actions menées au jour le jour auprès de ses adhérents, Ecomaison a aussi pour mission de soutenir l’innovation à plus long terme, en organisant régulièrement des appels à projets pour innover sur différentes thématiques liées au recyclage et au zéro déchet. Les Innovation Days, événement annuel dédié aux nouvelles découvertes dans ce domaine, sont l’occasion de rapprochements entre innovateurs, investisseurs et opérateurs.

Ecomaison est l’éco-organisme en charge de toute la filière recyclage des objets et matériaux de la maison

La collecte et le transport des produits de literie

Chaque étape du parcours d’un produit de literie à recycler est importante. Ecomaison fait travailler des opérateurs de recyclage qui se sont spécialisés dans ces objets spécifiques.

La loi Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire (AGEC) de 2020 est venue renforcer la collecte en faisant de l’organisation de la reprise une obligation pour tous les metteurs sur le marché (fabricants et distributeurs). En étroite collaboration avec les collectivités locales, un réseau efficace de reprise par les enseignes permet aujourd’hui de capter les matelas et tous les éléments de literie à la source.

Des transporteurs dédiés acheminent les articles de literie récupérés vers les centres de tri. Les tonnages de déchets sont tracés tout le long du parcours, pour garantir la bonne efficacité de ce réseau logistique particulier.

Dans un centre de collecte, un tracteur-grue soulève un vieux matelas pour les opérations de tri

Le démantèlement et le tri des matériaux

Les articles de literie sont transportés dans les centres de tri pour séparer les matelas des sommiers et des cadres de lit, des autres éléments d’ameublement.

Pour les matelas, Ecomaison a identifié des partenaires privés pour tisser un réseau efficace de sept centres de préparation de literie à des endroits stratégiques sur tout le territoire. Les matelas y sont démantelés et leurs matières (mousses, latex, ressorts, textiles) sont envoyés vers des partenaires qui procéderont à leur recyclage.
On y utilise des techniques manuelles ou mécaniques, en constante évolution, pour faciliter cette étape cruciale et récupérer le maximum de matière.

Carte des centres de démantèlement des matelas
Carte des centres de démantèlement

Exemple de l'unité de tri et de valorisation des matelas à la Mézière, en Bretagne

Ecomaison et ses partenaires Veolia et Envie Bretagne ont imaginé centraliser tout le traitement des matelas dans un lieu modernisé, orienté vers la Responsabilité Sociale et Environnementale.

Leurs rôles respectifs sont très complémentaires : la collecte des matelas est gérée par Ecomaison. Elle débute en déchetterie ou bien directement chez les vendeurs et magasins, qui effectuent la reprise de la literie en magasin ou à la livraison d’un produit neuf. Véolia, en tant que spécialiste du recyclage des déchets, assure ensuite l’acheminement vers son site de traitement. Quant à l’entreprise Envie Recyclage Bretagne, elle se charge du démantèlement des matelas.

Enjeu : une plus grande efficacité technique, un foyer d’innovation, et un lieu d’insertion professionnelle, puisque l’unité forme des opérateurs en réinsertion.

Vidéo du démantèlement des matelas

Recyclage des matériaux de literie : en route vers le zéro déchet

66 000 tonnes de matelas ont été collectées en 2022, soit 3,5 millions de matelas : un gisement de matière considérable ! 97 % des matériaux de literie connaissent une seconde vie en France. Parmi ce volume très important, 55 % aboutissent à un recyclage et 45 % à une valorisation énergétique.

Mais que deviennent les matériaux de literie après leur collecte ?

des copeaux de bois issus du recyclage d’un vieux sommier

Le bois peut servir à fabriquer des panneaux de particules, et ainsi redevenir un meuble ou une porte.

Les mousses de votre ancien matelas sont collectées et recyclées

La mousse des matelas peut être récupérée pour faire des panneaux isolants ou des tatamis de judo. Des innovations récentes permettent de la réutiliser directement dans la fabrication de nouvelles mousses, pour l’industrie du matelas ou des assises.

Le métal présent dans votre ancienne literie peut être collecté et réutilisé

Les métaux des sommiers sont recyclables indéfiniment pour faire de nouveaux produits, sans perdre leurs propriétés.

Plume et polyester présents dans votre vieille literie vont être recyclées ou valorisées

Les garnissages en plume et polyester peuvent être recyclés dans l’industrie textile ou valorisés en énergie.

L'éco-participation en literie : pour financer les opérations de recyclage

L’éco-participation, sur votre facture ou ticket de caisse, est notamment appliquée aux meubles, aux matelas, sommiers, cadres à lattes, couettes et oreillers.

Il s’agit d’une contribution obligatoire (et non d’une taxe) collectée par les éco-organismes comme Ecomaison, lors de l’achat d’un produit neuf. La loi impose en effet aux entreprises qui distribuent ou importent des produits neufs sur le marché français de financer leur fin de vie. Pour répondre à cette obligation, les fabricants et magasins soumis à cette réglementation doivent adhérer à un éco-organisme. Dans ce cas, pour chaque objet vendu, elles lui reversent l’éco-participation.

Lorsque vous achetez des équipements neufs pour la maison, une part du prix de vente sert donc à financer la fin de vie de ces produits. Pour les meubles et la literie, elle est indiquée dans le prix de vente et affichée de manière distincte. C’est notamment grâce à cette contribution qu’Ecomaison organise la collecte, le réemploi, le tri et le recyclage des articles de literie.

Le montant de l’éco-participation est calculé par l’éco-organisme selon :

  • la nature de l’objet ;
  • son poids ;
  • sa dimension et son volume ;
  • et les matériaux qui le composent.

Il permet d’assurer le recyclage de produits très variés, puisqu’un matelas et un oreiller ne sont pas recyclés de la même manière.



En moyenne, pour 1 € d’éco-participation versé : Tableau de répartition des investissements réalisés à partir de l’éco-participation (source : Ecomaison, 2023)
  • 75 centimes financent le recyclage ;
  • 18 centimes permettent de soutenir les partenaires de la collecte, les collectivités et les associations ;
  • 4 centimes couvrent les frais de fonctionnement ;
  • 3 centimes sont consacrés à l’innovation.

L’éco-participation permet d’agir de front sur tous les leviers de la collecte, du réemploi, du recyclage à l’innovation.

En savoir plus

Recyclage des matelas : des pistes positives pour l’avenir

Les innovations en cours ont pour objectif de trouver des façons de minimiser tout ce qui entrave le recyclage.

Le recyclage des mousses

Les mousses idéales des matelas du futur ne contiendront pas de substances problématiques. L’assemblage de différents types de mousses sera limité, ainsi que l’usage des colles entre ces couches afin de les rendre séparables.

Côté fabrication, l’enjeu est d’augmenter toujours plus le pourcentage de mousses réincorporées. Certains industriels annoncent déjà qu’ils pourraient atteindre des pourcentages élevés, 50 voire 100 %, grâce au recyclage chimique qui repasse les mousses récupérées à un état liquide exploitable par les fabricants.

L’amélioration du tri et du démantèlement

De nouvelles machines, comme les refendeuses dont certains centres de démantèlement comptent s’équiper, découpent suivant le plan horizontal et accèdent ainsi à la mousse au cœur des matelas.
Des solutions de tri des mousses, par exemple via un système de détection optique approprié, distingueront également les différentes qualités pour les séparer et les orienter vers des recyclages spécifiques.

Augmentation de la part des matelas exploitables

L’équipe Innovation d’Ecomaison travaille au recyclage des matelas souillés, humides… jusque-là considérés comme non recyclables. Des essais récents révèlent que les cœurs de ces matelas sont en fait préservés, ce qui permettrait finalement de récupérer le métal et les mousses.

En savoir plus

Matelas éco-conçu : qu’est-ce que cela signifie ?

L’éco-conception vise à réduire l’utilisation de matières premières pour la fabrication du matelas

Bien sûr, le matelas éco-conçu intègre plus de matières recyclées et/ou renouvelables afin de minimiser sa consommation de matières premières fossiles lors de sa fabrication. Mais sa composition aussi est revue, avec pour objectif de simplifier son démantèlement.
En effet, l’utilisation de succession de couches de fibres mélangées, synthétiques et naturelles, mais aussi de mousses le plus souvent collées ou cousues entre elles, est ce qui empêche encore aujourd’hui d’atteindre un recyclage complet.

Un matelas éco-conçu est donc un matelas plus épuré, c’est-à-dire composé de moins de matières différentes. Et si l’assemblage des matières entre elles s’avère indispensable pour différentes raisons (solidité, confort, aspect), alors le matelas éco-conçu doit intégrer autant que possible une manière de désassembler proprement ce qui a été assemblé. Ainsi Ecomaison travaille notamment avec des start-ups et fabricants français de literie au remplacement des fils de couture des plateaux par de nouveaux fils qui faciliteraient le recyclage, en permettant de séparer plus facilement les matières.
En somme, il s’agit de mieux faire, pour mieux défaire.

Une filière d'avenir qui agit au présent

Ces dix dernières années, les progrès dans le recyclage des produits de literie ont été considérables. Ils témoignent d’un engagement exemplaire de toute la filière.
Grâce à tous ces efforts et à ces investissements, la France dispose désormais d’un réseau de collecte et de recyclage particulièrement performant, parmi les plus avancés au niveau mondial. La prochaine étape est maintenant résolument tournée vers l’innovation technologique, pour augmenter la part de matières recyclées et de matériaux recyclables dans la fabrication des produits de literie.

Soutenir la recherche, favoriser la collaboration entre tous les acteurs, sensibiliser et impliquer les citoyens : les éco-organismes comme Ecomaison jouent un rôle central dans la dynamique environnementale de notre pays. Le partenariat entre Ecomaison et Parlons Literie s’impose comme une évidence, autour d’un objectif commun : tendre vers le zéro déchet !