L'Actu Actu de la literie : les dernières infos

14 septembre 2023 : les 3èmes rencontres Parlons Literie

Les Troisièmes Rencontres de Parlons Literie se sont tenues à Paris, précisément au pied de la tour Eiffel, à bord de la péniche « Le Gustave ». L’événement, rassemblant une centaine de participants – membres de l’association et partenaires au sens large – a marqué une étape importante pour le développement du Collectif des entreprises de la filière literie.

Une voix vers les consommateurs

Parlons Literie, c’est le nouvel étendard de l’Association pour la Promotion de la Literie, une nouvelle marque grand-public lancée il y a un an qui vise à être le canal d’expression de la filière Literie. Fabricants, distributeurs et fournisseurs sont réunis autour d’une double nécessité : rappeler aux Français l’importance d’une bonne literie pour leur bien-être et leur santé, accompagner le consommateur pour l’aider à tout comprendre, bien choisir et mieux dormir.

speech françois duparc, président de parlons literie

Un mouvement en marche

Le président de l’APL, François Duparc, a saisi l’opportunité de ces 3èmes Rencontres pour faire un point global sur la dynamique du collectif : en un an, le nombre de membres a plus que doublé.

« De 22 membres au départ, nous sommes aujourd’hui 50, et c’est avec une immense fierté que nous accueillons 10 nouveaux membres parmi nous aujourd’hui. »

 

Une communication collective

Depuis son lancement, la nouvelle marque a mis en place un dispositif de communication très complet, qui vise à aller à la rencontre du consommateur où qu’il se trouve.

L’équipe Parlons Literie a ainsi pu partager les résultats de la campagne publicitaire audacieuse et humoristique lancée au printemps dernier, sur le thème « Sinon, vous pouvez changer de literie« .

Le plan media, 100% digital, s’appuie sur les plateformes Google, Facebook et Instagram. La 1èrevague de la campagne a généré plus de 16 millions d’impressions et des dizaines de milliers de « clics » vers le site parlonsliterie.com. La seconde vague de ce programme vient de démarrer, et sera active jusqu’à mi-novembre.

Au-delà de cette saga publicitaire, le dispositif de communication multicanal de Parlons Literie est bien en place : site web, référencement naturel, animation de la marque sur les réseaux sociaux, relations avec la presse, le collectif génère de plus en plus d’opportunités pour faire passer ses messages de sensibilisation vers le plus grand nombre.

Apprendre, ensemble

L’APL a également pour vocation d’aider les entreprises membres du Collectif à affiner leur compréhension du marché pour mieux s’y développer. A ce titre, les 3èmes Rencontres ont été l’occasion de se pencher sur les consommateurs eux-mêmes au travers de deux études :

  • « À l’écoute des consommateurs – évolutions et attentes » par Catherine Belmont, fondatrice du cabinet Psitt,
  • L’Observatoire de la Literie 2023, réalisé en partenariat entre Parlons Literie et l’IPEA, et présenté par son dirigeant Christophe Gazel.

Un consommateur tiraillé

Catherine Belmont a proposé à l’assemblée d’explorer les grandes tendances comportementales des consommateurs français sur 4 sujets très actuels : le rapport aux marques, l’hybridation offline-online, l’adaptation à la situation économique inflationniste, la consommation responsable.

conférence catherine belmont

Son analyse révèle un portrait complexe et souvent contradictoire du consommateur que nous sommes. D’une part, on observe un certain attachement « sentimental » aux marques, mais paradoxalement, une forte propension à explorer de nouvelles alternatives, avec 97% des Français prêts à tester une nouvelle marque. Côté shopping, même si 62% des Français montrent une préférence pour les achats en points de vente, le croisement entre les expériences en ligne et hors ligne devient de plus en plus courant.

Sur le plan écologique, le consommateur actuel est tiraillé : conscient des problématiques environnementales, il exprime le souhait d’une consommation responsable tout en hésitant à adopter lui-même des pratiques véritablement durables, par manque d’information ou en raison d’un sentiment d’impuissance face à l’ampleur du défi. Enfin, pour réagir à la pression économique et à la hausse des prix auxquelles il est confronté, le consommateur fait des arbitrages radicaux : 3 Français sur 4 déclarent avoir modifié leurs achats alimentaires et se tournent plus systématiquement vers les promotions.

L’Observatoire Literie, Sommeil et Santé

Christophe Gazel, directeur général de l’Institut de prospective et d’études de l’ameublement (IPEA), a présenté les résultats clés de l’Observatoire 2023 « Literie, Sommeil et Santé », nouvelle mouture de celle réalisée en 2018. L’objectif de l’Observatoire est d’évaluer la relation des Français avec leur literie, en se penchant sur plusieurs aspects : leur satisfaction, leurs motivations tout au long de leur parcours d’achat, les sources d’information qu’ils privilégient, et leurs attentes envers les produits de literie dans leur ensemble. Cette étude a été menée auprès d’un échantillon représentatif de 10.000 ménages français, interrogés via une enquête en ligne qui s’est déroulée du 12 au 25 mai 2023.

conference christophe gazel

L’Observatoire 2023 révèle de nombreux éléments très intéressants. Plus d’un consommateur sur deux estime désormais qu’un matelas doit être changé au bout de 10 ans maximum, ce qui démontre une prise de conscience croissante de la durabilité de la literie. De même, la qualité de la literie est désormais étroitement liée à la qualité du sommeil pour plus de 90% des sondés ! Les messages de sensibilisation transmis par les acteurs du marché, individuellement et collectivement, sont de mieux en mieux entendus et assimilés.

L’Observatoire indique également que les critères d’achat des produits de literie restent multiples. Si 60% des consommateurs s’estiment bien informés en matière de literie, 40% restent hésitants en la matière et expriment un besoin de plus d’information.

Selon les résultats de l’étude, la majorité des achats de literie – environ les deux tiers – se fait encore en magasin, mais une proportion significative de ces consommateurs choisit néanmoins de vérifier ce qui est proposé sur Internet avant de se décider, en particulier pour les produits les plus coûteux. Cette recherche en ligne vise principalement à comparer les prix, à rechercher des promotions et à s’informer sur l’offre.

Cependant, pour ceux qui achètent en ligne, un passage en magasin est peu fréquent : seulement 1 sur 5 prend le temps d’aller en point de vente avant d’acheter sur internet. Il semblerait que l’importance de tester avant d’acheter reste sous-évaluée par les acheteurs en ligne, à moins que l’argument de « x nuits d’essai » très fréquent sur le web ne les rassurent suffisamment.

Bien évidemment, les résultats de l’Observatoire 2023 vont servir de point de référence dans l’élaboration de tous les projets de Parlons Literie.

Un moment de rencontre

Les 3èmes Rencontres ont mis en lumière le travail accompli par l’équipe Parlons Literie en un an, tout comme la réelle volonté d’intelligence collective qu’anime les entreprises présentes. La représentativité de la marque est de plus en plus établie, son orientation vers le consommateur est évidente. Pour le président de l’association, François Duparc, la valorisation de la filière s’annonce comme l’objectif majeur et le fil conducteur principal du plan d’action 2024.

 

[Crédit photos : Pascal VERSACI]