Presse Nos communiqués de presse

4 éco-gestes à adopter côté matelas

56 % des consommateurs envisageraient renoncer à l’achat d’un matelas s’il n’était pas respectueux de l’environnement (1). Mais comment acheter un matelas écoresponsable, et comment s’en séparer en réduisant son impact environnemental ? Le collectif Parlons Literie aide chacun à décrypter pour mieux choisir & agir.

1. Opter pour l’éco-conception

Un matelas s’utilise 10 ans. Pour anticiper sa durée de vie et favoriser un « après » le plus respectueux de l’environnement possible, les fabricants se sont largement mobilisés, imaginant des solutions moins impactantes pour la planète.

Parmi les innovations éco-responsables :

Des matelas :

  • avec une housse lavable et changeable ou dont on peut changer  uniquement la partie supérieure (pour favoriser un usage jusque 10 ans),
  • comprenant une large part de matières recyclées,
  • 100 % recyclables (2).

Des housses :

  • sans fermeture éclair pour un produit mono-matériau, donc aisément recyclable,

En cours de développement :

  • du fil qui se décompose facilement sous l’effet de la chaleur, pour un démontage facile.

Que signifie « matelas éco-conçu » ?

Les fabricants peuvent mettre en oeuvre plusieurs stratégies d’écoconception, notamment :

  • Fabrication intégrant davantage de matière recyclées/renouvelables =  minimise la consommation de matière fossiles
  • Composition simplifiant le démantèlement = moins de matière différentes ou plus facile à désolidariser (les successions de couches de fibres mélangées et de mousses collées ou cousues entre elles empêchent un recyclage complet).

2. Acheter local

Voilà qui offre un large choix : 60 % des matelas vendus dans l’hexagone sont de fabrication française.

En prime, il est possible de choisir des matières premières européennes ou françaises, ce qui limite aussi l’impact environnemental dû au transport. Le combo gagnant pour la planète !

Un repère fiable : la certification Origine France Garantie

3. Choisir des composants…

Naturels

Les industriels français utilisent de nombreuses matières naturelles, à commencer par le coton (que l’on peut choisir bio, recyclé ou issu de déchets de production), mais aussi le lin, la soie, etc.

Côté garnissages, on trouve des matelas avec de la laine, du crin de cheval, ou encore du latex (non synthétique), parfois proposé en bio. Si on préfère les ressorts, on peut choisir ceux ensachés  dans du coton.

Simples

D’une façon générale, plus il y a de matières différentes, plus le recyclage peut s’en trouver complexifié. Surtout si elles sont très imbriquées les unes dans les autres.

Recyclés

Côté mousse, les modèles à base de matériaux recyclés permettent d’économiser les ressources de la planète !

Les plus recyclables sont les mousses en polyuréthane, qui se prêtent autant au recyclage chimique que mécanique.

Les ressorts et le latex se recyclent également.

Ou reconditionnés

Adopter un matelas dont le noyau a eu une première vie qui a été récupéré, nettoyé, désinfecté, et habillé d’une housse toute neuve : une tendance croissante, qui allie choix écologique & économies.

Un repère fiable :

  • NF Environnement : éco-label officiel français qui récompense les produits qui ont un impact environnemental réduit tout au long de leur cycle de vie.
  • Oekto-Tex : garantie sans substances nocives.

Les 18-24 ans déclarent pouvoir dépenser une somme plus élevée pour un matelas plus respectueux (1).

4. [Bien] quitter son ex-matelas

Se séparer ne signifie pas jeter n’importe comment : un peu de soin apporté aux derniers moments partagés permettra au matelas de bien vivre sa seconde vie.

97% des matelas usagés connaissent une seconde vie, 100% valorisés en France ! (3)

Le donner, s’il est en bon état

L’idéal est qu’il continue de servir, en le donnant à son entourage, si les associations ou
ressourceries alentours ne se montrent pas preneuses.

Le confier à un magasin

La plupart des vendeurs sont tenus de reprendre sans frais les produits usagés de leurs clients lors de l’achat d’un produit équivalent (4). Points de vente physiques comme boutiques en ligne les remettent ensuite à Ecomaison pour qu’ils soient valorisés.

Le déposer en déchetterie/ encombrants

Attention à le préserver des intempéries pour qu’il reste recyclable ! En utilisant par exemple une solution d’emballage des matelas de type sac à matelas ou emballage du matelas neuf. S’il reste
sec, les matières du matelas pourront être mieux recyclées et donc utilisées dans de nouveaux produits.

Le saviez-vous ?
Même sans acheter un nouveau matelas, il est possible de confier son matelas usagé dans les magasins comprenant plus de 1 000 m² dédiés à l’ameublement & vendant des articles de literie ! (4)

L’éco-organisme Ecomaison

Partenaire de Parlons Literie, Ecomaison collecte et valorise 3,5 millions de produits de literie en France chaque année !

55 % d’entre eux sont recyclés, 45 % sont destinés à la valorisation énergétique.

Les matelas recyclés sont utilisés pour fournir de la matière aux industriels (isolation, ameublement, géotextile, refonte d’acier…) ; fabriquer de nouvelles mousses pour garnir des matelas neufs ;
ou être reconditionnés.

 


(1) D’après un sondage opinion way - ADOVA – les Français et leur matelas, en novembre 2022 - Étude réalisée auprès d’un échantillon de 1.005 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
(2) Si déposé dans un point de collecte Ecomaison - en magasin ou déchetterie (au sec).
(3) Rapport d’activité 2022 d’Ecomaison.
(4) Depuis 2022, la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire impose à la plupart des vendeurs de reprendre gratuitement les meubles ou la literie usagés de leurs clients. En fonction de la taille ou de leur chiffre d’affaires dédié aux produits d’ameublement, certains vendeurs sont concernés : en magasin si leur surface de vente est supérieure à 200 m2 ou si leur chiffre d’affaires en livraison est supérieur à 100 000 € HT par an. Ecomaison invite à se renseigner en magasin pour connaître les conditions de reprise.